Partenariats internationaux en Chine et au Brésil

 

CHINE : Centre Franco-Chinois Ville & Territoire

Le Centre Franco-Chinois Ville & Territoire (CFCVT) est né d'un accord entre l'université de Nankin et l'université de Paris-Est Créteil (membre de la COMUE UPE) désignant l'urbanisme et l'aménagement comme un sujet prioritaire de coopération. Officiellement, le centre fut fondé en novembre 2008 lors d'une cérémonie tenue à Nankin.
Son ambition est de devenir un pôle actif de recherche et d'échange, une référence en matière d'urbanisme et d'aménagement croisant les expériences de la Chine, de la France et d'autres partenaires européens.
Le Centre franco-chinois et ses partenaires ont créé une revue en ligne consacrée aux questions urbaines, avec une attention particulière accordée aux politiques publiques, aux modes de vie et aux études de cas.
Lien vers le site internet dédié au centre Franco-Chinois.
Contact : Jean-François Doulet

BRESIL : Programme Attilio

Le Programme Attilio*: urbanisme, compétences, territoires, créé en 2009, est un programme Franco-Brésilien qui vise à partager des expériences dans le domaine de la formation en urbanisme et aménagement de villes et territoires, par la création de liens, échanges et production académique, stimulant l'approche de réalités urbaines et urbanistiques différentes selon les établissements et cadres culturels.

Les Dialogues France-Brésil ​​établis depuis 2011, ont convergé avec le programme Attilio pour devenir la forme principale de rencontres régulières – biannuelles – entre chercheurs français et brésiliens dans le champ de l'urbanisme et de l’aménagement urbain. Sa quatrième session aura lieu à Salvador de Bahia, au Brésil, entre le 27 et le 30 juin 2016.

En outre, ces rencontres sont aussi l'occasion d’étendre ces Dialogues à d’autres chercheurs francophones et lusophones à l’occasion de réunions de travail entre l'ANPUR et l'APERAU orientées dans le même sens. 

*Attilio: du nom d’Attilio Corrêa Lima, premier docteur en urbanisme brésilien formé en 1930 à l’IUUP, en France

 

Trois mots clefs : « urbanisme », « compétences », « territoires ». 

Urbanisme
L’urbanisme est un champ professionnel multidisciplinaire qui inclut autant les chercheurs et enseignants académiques que les décideurs politiques et les praticiens de terrain.
Cette dimension implique de connaître l’organisation générale du champ, les acteurs sociaux, les métiers, les canaux de diffusion des règles, des idées et des innovations, les enjeux pour la construction de la ville ouverte et démocratique, entre autres.  Les situations brésiliennes, déjà si variées, sont posées comme instructives  pour  comprendre et agir dans le contexte français (ou européen), et réciproquement.

Compétences
On entend par compétence la capacité de mettre à profit en situation les aptitudes et connaissances. 
La formation de l’urbaniste est le fil conducteur du programme : sont à explorer les similarités et les différences, le lieu institutionnel occupé par l’urbanisme dans chacun des deux  pays, pour cerner la préoccupation partagée de ce que devrait ou pourrait être la formation de l’urbaniste dans une réalité urbaine en transformation rapide.

Territoires
Le champ de l’urbanisme concerne des territoires d’échelles variées : du micro au macro, le coin de rue, le quartier, la bourgade, jusqu’à la grande ville, l’agglomération, la métropole, la conurbation gigantesque.
Les échelles ont une prégnance variable selon les contextes, ce qui fait qu’ici le problème dominant est de gouvernance, ailleurs de développement  économique, là encore d’habitat, d’espace public, ou d’éducation, de santé, etc.
De manière générale, l’urbanisme relève de l’action publique de régulation.
Les compétences en la matière  se  répartissent, et fluctuent, entre les différents niveaux, locaux, régionaux (des états), fédéral - pour le Brésil – et européen - pour la France. 

Contact : Laurent Coudroy de Lille

 
 
keyboard_arrow_up menu