En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Actualité

Actualités

Retour sur le voyage d’étude du parcours AUDE-EP en Albanie

Le voyage d’étude du parcours AUDE-EP s’est déroulé du 30 mars au 7 avril à Tirana, en Albanie. La problématique générale des ateliers portait sur les représentations des espaces urbains centraux. Le groupe s’est organisé en trois ateliers qui ont conduit à un travail de mise en perspective des représentations instituées de la ville, de celles des habitants, et de leurs propres représentations dans la découverte des lieux et des situations.

Tirana connaît une transformation urbaine rapide par le biais de grands projets et d’une communication institutionnelle orientée vers l’importation de modèles de production urbaine standardisés, notamment métropolitains. L’intérêt des ateliers était de comparer :

  • la production institutionnelle de ces images,
  • les chantiers et les réalisations en cours,
  • la réalité vécue par les habitants, usagers et visiteurs.

Le programme a été construit de façon à pouvoir être réalisé dans le temps du voyage d’étude. Il correspond au projet spécifique des voyages d’étude du parcours AUDE-EP qui ménage une place prépondérante à l’action à côté des visites et des conférences. Il a donné lieu à des échanges avec les étudiants du département d’urbanisme de l’Université Polytechnique de Tirana lors de deux temps de travail en commun, dont la restitution des productions des groupes.

Le premier groupe a produit une exposition comparant les trois types de représentations (institutionnelles, locales, personnelles) de sites et de bâtiments présentés par les institutions comme représentatives de la ville. Ce groupe a fait le choix de dépasser les outils numériques pour pratiquer le dessin et le relevé de terrain.

Le deuxième groupe a mis en œuvre un protocole d’exploration urbaine inspiré de la dérive situationniste pour éprouver la ville en déconstruisant les images et les parcours institués. Trois itinéraires urbains ont permis de parcourir la ville en portant un regard sur les thématiques de l’espace public, des mobilités, des ambiances sonores, de la place des femmes dans la ville. La restitution a pris la forme d’un court-métrage.

Le troisième groupe s’est concentré sur la construction du nouveau boulevard qui prolonge l’axe structurant sud-nord de la ville et qui doit organiser la transformation des quartiers riverains. Le groupe a produit un travail textuel et de composition photographique qui éclaire les contradictions entre le projet global et la manière dont sont habités et pratiqués les territoires concernés par l’opération.

En savoir plus sur les productions des étudiants lors de leur voyage d'étude

Liste des événements

D'autres évènements

Les horaires flexibles renforcent la congestion

"En recourant aux horaires flexibles en entreprise, on étale, ou plutôt on étire les pointes horaires, et on soulage ainsi les routes ou les transports publics. Ça va de soi, sauf que c’est faux." Avec Emmanuel Munch, enseignant à l’EUP. [Aperçu...