En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Actualité

"Repenser la forme urbaine à partir des sols vivants". 2021 © École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est (EAV&T), Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Seine-et-Marne (CAUE 77).

Actualités

Après-midi d'études | "Repenser la forme urbaine à partir des sols vivants"

Après-midi d'études
"Repenser la forme urbaine à partir des sols vivants"

Mercredi 2 juin 2021 (14h15-17h30)
École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est
+ visioconférence

Inscription obligatoire avant le 28 mai : www.caue77.fr

Les tables-rondes sont co-organisées dans le cadre du DSA d’architecte-urbaniste par : l’École d’architecture de la ville & des territoires Paris-Est (EAV&T) et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Seine-et-Marne (CAUE 77) avec l’Université Gustave Eiffel représentée par l’École d’Urbanisme de Paris (EUP), le Département de Génie Urbain, et l’Unité mixte de recherche "Architecture, urbanistique, société : savoirs, enseignement, recherche" (AUSser), l’École des Ponts ParisTech et le DSAA Alternatives urbaines du Lycée polyvalent Adolphe Chérioux de Vitry.

Pour l'École d’Urbanisme de Paris, font partie du comité technique : Stéphane Mercier (professionnel associé à l'EUP, paysagiste urbaniste associé chez Les Rondeaux, coresponsable du parcours Environnements urbains) et Martin Vanier (géographe, professeur à l'EUP, coresponsable du parcours URBA XP - Urbanisme des projets). 

"Alors que la perception de notre environnement direct s’enrichit chaque jour davantage, nos sociétés découvrent depuis peu l’extraordinaire richesse du sol et l’importance capitale de sa "bonne santé".

Longtemps absent de nos préoccupations, perçu comme une surface inerte à occuper, voire sur-occuper, comme une ressource à exploiter pour produire, voire surproduire, le sol n’est pas qu’un socle physique. Élément majeur du vivant, il conserve aussi la trace de la mémoire des lieux, sa mémoire écologique, sociale et urbaine.

Sous la pression de l’intensification des activités humaines, le sol "libre" s’est raréfié, s’est épuisé et s’est dégradé. Contaminé ou rendu stérile, il perd ses caractéristiques physico-chimiques et biologiques et ne rend plus les services écosystémiques dont les humains sont également dépendants.

Pourtant la raréfaction de l’énergie, la lutte contre le réchauffement climatique et le maintien de la biodiversité invitent à repenser la valeur du sol, autant sur un plan scientifique, écologique que sociétal. La préservation du sol non artificialisé, voire sa "renaturation", est ainsi érigée depuis peu en priorité avec des outils juridiques en gestation comme le ZAN [zéro artificialisation nette], et appuyée par de nombreuses expériences d’aménagements alternatifs (agriculture urbaine, reconquête de friches, trame brune, etc.).

Comment prendre en compte ces sols, les diagnostiquer, les reconquérir et les valoriser ? Avec quels outils ? Pour quels types de projets urbains ?

L’après-midi du 2 juin 2021 permettra d’aborder notre manière d’habiter le sol, comment analyser et cartographier sa valeur écologique et comment reconquérir des sols pollués par des projets de territoire participatifs ?

Ces rencontres sont destinées aux étudiants, aux professionnels et aux élus. Elles font intervenir en vue de débats et d’échanges avec la salle et sur une grande demi-journée des scientifiques, universitaires, praticiens spécialistes, acteurs de terrain et témoins."

Programme, informations & inscription (lien) dans le flyer de l'évènement (pdf), ou sur www.caue77.fr.

Liste des événements

D'autres évènements