En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Actualité

Atelier Agriculture Urbaine - Diagnostic 2021. © Chaire "Aménager le Grand Paris".

Actualités

Recrutement | Agriculture(s) urbaine(s) - Contrat Jeune Chercheur.euse

Chaire "Aménager le Grand Paris"
Programme Agriculture(s) urbaine(s)

Proposition d’un contrat de jeune chercheur / chercheuse

Agriculture(s) urbaine(s) et aménagement : organisation et fonctionnement.
 

1. Proposition contractuelle

Durée du contrat : douze mois à partir du 3 mai 2021 (date négociable).
Localisation : Campus de Marne-la-Vallée (Cité Descartes), Champs-sur-Marne (77).
Domiciliation du contrat : Laboratoire Lab'Urba - UPEC (Université Paris-Est Créteil).

2. Profil

Docteur.e en Urbanisme, Aménagement, Géographie, Sociologie, Anthropologie, Économie, Agronomie (avec une connaissance des acteurs de la production urbaine).

3. Objet du travail de recherche

Depuis une dizaine d’années en France et bien avant dans d’autres pays, l’agriculture urbaine (AU) est l’objet d’expérimentations et d’initiatives portées par des institutions ou des associations. En passe de devenir une composante courante de l’aménagement et de la programmation urbaine, elle pose nombre de problèmes et de défis aux acteurs de la fabrique urbaine. Plusieurs études et recherches en ont proposé un paysage, des typologies et des évaluations quant à leur apport sur les plans sociologique ou alimentaire. En revanche, de nombreuses questions demeurent du point de vue de l’aménagement urbain : quelles surfaces et dimensions accorder à cette activité dans un projet ? Comment compenser ou valoriser le foncier qu’elle occupera ? Quel type de culture et de filière agro-alimentaire privilégier ? Quels types d’exploitation ou d’exploitants choisir pour intégrer un fonctionnement urbain ? Quelles incompatibilités d’usage prévenir en milieu urbain ?
 
Pour ce travail de recherche, il est proposé de traiter une question, plus rarement discutée collectivement : l’organisation de l’agriculture urbaine au sein d’un projet d’aménagement puis d’un quartier urbain. Plusieurs formules sont aujourd’hui utilisées ou testées : location du foncier à une entreprise spécialisée, mise à disposition au bénéfice d’une association locale, concours pour la création d’une exploitation agricole, ferme urbaine gérée par la collectivité locale… Chacune de ces formules renvoie à des questions de dimensionnement spatial et économique de l’activité, de statut juridique, d’assise sociale, de fonctionnement pratique, d’insertion territoriale… Mais aussi de finalité environnementale, sociale et économique. Certains proposent de les approcher par une étude des services éco-systématiques, tandis que d’autres demeurent dans une approche par type de finalités.
Ces questions d’organisation se posent du point de vue de l’aménagement au sein d’un ensemble de question plus larges et nouvelles pour ce monde : transitions socio-écologiques, politiques alimentaires des villes, biodiversité et nature en ville… particulièrement sensibles dans les contextes métropolitains.

Le travail de recherche vise ici à :
▪ Produire un paysage global des différentes formes d’organisation et fonctionnement de l’AU, en complément des autres travaux sur l’AU.
▪ Proposer une grille d’analyse de ces organisations à partir du point de vue de l’aménagement (forme, porteurs, finalités, types de populations et d’usages cibles…).
▪ Apporter une attention particulière à la question foncière et à celle des temporalités.
▪ Produire une analyse approfondie de plusieurs types d’organisation à travers des exemples en région parisienne.
▪ Conduire une mise en perspective à travers des exemples étrangers pertinents au regard des questions posées.
▪ Proposer une réflexion critique sur les modes d’organisation et leurs visées (schémas d’explication…).

4. Terrains et méthode envisagée

Les méthodes de travail employées seront choisies et coconstruites en fonction des compétences de la personne sélectionnée. Cependant, un travail d’analyse documentaire (par exemple : archives, dossiers de labellisation, projets, documents opérationnels, etc.) est souhaité. Ainsi que la réalisation d’entretiens avec différents acteurs impliqués.
Il est demandé qu’un ou plusieurs terrains soient localisés sur le territoire de Cœur Essonne Agglomération, et/ou en lien avec le programme "Sésame" de transition agro-écologique du territoire, lauréat de l’appel à projets "Territoires d’Innovation de Grande Ambition" (TIGA).

5. Attendus et livrables

Il est attendu du candidat/de la candidate qui sera retenu.e qu’il/elle contribue par ses travaux à l’objectif énoncé au travers de ses propres investigations et en participant aux travaux de groupes de recherche au sein de la Chaire "Aménager le Grand Paris" ou au sein de son laboratoire.
La phase d’investigation proprement dite sera principalement empirique. Elle reposera sur une analyse d’ensemble ainsi sur celle de projets choisis, supports de premières monographies.
La personne recrutée aura accès au réseau des membres de la Chaire "Aménager le Grand Paris" ainsi qu’aux travaux déjà initiés par les étudiant.es, enseignant.es et chercheur.euses participant aux activités de la Chaire.
Par ailleurs, la personne recrutée aura accès au réseau des partenaires du programme "Sésame".

Livrables :
1. Un rapport descriptif du travail effectué durant le contrat, rassemblant les connaissances produites et éclairant quant aux différentes formes d’organisation et fonctionnement des modèles d’AU au sein du Grand Paris.
2. Un article court ou une synthèse, à destination des membres de la Chaire, explicitant les résultats obtenus. Une version brève sera destinée à alimenter le site la Chaire.
3. Un article scientifique, valorisant le travail effectué.
4. Une note d’orientations indiquant les investigations à conduire afin de poursuivre les travaux engagés dans le cadre du post-doctorat.
5. La participation à au moins deux réunions (lancement – bilan) sur le territoire de Cœur Essonne Agglomération.

6. Contacts

Des précisions complémentaires peuvent être obtenues auprès de :
Taoufik Souami, co-encadrant, LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés).
→ Courriel : taoufik.souami@univ-eiffel.fr
Ana Cristina Tores Valdivieso, co-encadrante, Lab'Urba.
→ Courriel : ana-cristina.torres@u-pec.fr
Guillaume Lacroix, animation scientifique de la Chaire "Aménager le Grand Paris".
→ Courriel : guillaume.lacroix@univ-eiffel.fr

7. Candidature

Un CV détaillé et une lettre de motivation sont à adresser, avant le 20 mars 2021, à :
taoufik.souami@univ-eiffel.fr, ana-cristina.torres@u-pec.fr et guillaume.lacroix@univ-eiffel.fr.

Télécharger la fiche de poste (pdf) [date de première publication : 1er mars 2021].

Liste des événements

D'autres évènements

Replay | "L'écologie est aussi affaire d'habitat"

Conférence "5 à 7" du 23 mars 2021, avec Emmanuelle Cosse, présidente de l’Union sociale pour l’habitat (USH), ancienne ministre du logement, et Jean-Claude Driant, professeur à l’École d’Urbanisme de Paris.