En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

M2 Environnements urbains : stratégies, projets, services

Présentation

Ce parcours propose une formation complète aux métiers de l’urbanisme en mettant l’accent sur les enjeux environnementaux et de durabilité de l’intervention sur l’urbain et les territoires urbanisés.

Les objectifs de la formation se déclinent autour de la construction d’une expertise critique sur les problématiques d’aménagement environnemental, sur leurs saisies liées au fonctionnement des territoires ainsi que leurs fondements théoriques, et leurs traductions législatives, réglementaires et opérationnelles… Il s’agit pour les étudiants de connaître les modalités d’intégration de ces problématiques dans les processus de décision en urbanisme et aménagement aux différentes échelles et de maîtriser et appliquer les outils de l’aménagement environnemental notamment au travers de l’atelier.

Modalités d'accès, capacité, compétences visées, débouchés professionnels

Modalités d'admission en formation initiale

Admissibilité sur dossier ; admission après entretien et épreuve écrite

Modalités d'admission en formation continue

Public concerné : tous publics
Prérequis : bac+4
Master 2 : admissibilité sur dossier ; admission après entretien et épreuve écrite
Tarifs de la formation : entreprise 13 €/h / demandeur d’emploi 6€/h

La procédure d’admission en Master 2 est organisée à l’échelle de la Mention Urbanisme et aménagement de l’Ecole d’Urbanisme de Paris. Les étudiants doivent formuler 2 à 3 voeux de parcours dans leur dossier de candidature : leur admission sera conditionnée au nombre de place offerte dans chacun des parcours du M2 et à l’adéquation de leur dossier aux objectifs et prérequis du parcours.

Les frais d'inscription à l'EUP correspondent aux droits universitaires de l'UPEM et de l'UPEC (soit environ 260 euros pour le Master).

Sessions d’admission pour l’entrée en Master 2

1ère session d'admission

  • 23 mars 2020 : Ouverture des admissions en ligne
  • 25 avril 2020 : Clôture d’envoi des dossiers de candidature 
  • 14 mai 2020 : Résultats d’admissibilité
  • Du 25 au 27 mai 2020 : Epreuves écrites et entretiens
  • 19 juin 2020 : Résultats d’admission

2nde session d'admission

  • 3 juillet 2020 : Ouverture des admissions en ligne
  • 25 août 2020 : Clôture d’envoi des dossiers de candidature 
  • 3 septembre 2020 : Résultats d’admissibilité
  • 7 et 8 septembre 2020 : Epreuves écrites et entretiens
  • 10 septembre 2020 : Résultats d’admission

Consulter le calendrier d'admission

Candidature

- Etudiants ou adultes en reprise d’études : candidature sur https://candidatures.u-pem.fr
- Etudiants internationaux (procédure Campus France) : consultez le site www.campusfrance.org
- Etudiants internationaux (hors Campus France) : candidature sur https://candidatures.u-pem.fr
Pour plus d’informations, contactez la scolarité du diplôme.

Capacité d'accueil

40 places

Compétences visées

Les principales compétences visées par la formation sont les suivantes : conduire des actions d’urbanisme et d’aménagement intégrant les thématiques de durabilité, écologiques, climatiques, énergétiques, et participer à la structuration de débats sur ces questions. Il s’agit aussi d’être capable d’assumer une interdépendance forte entre la planification, la conception et la gestion et de ces problématiques.

Débouchés professionnels

Les métiers auxquels prépare le parcours sont les métiers traditionnels de l’aménagement et de l’urbanisme (conception, planification, stratégie, conseil, gestion des services…) mais au sein desquels sont privilégiées les capacités à prendre en compte les exigences environnementales et les approches éco-systemiques. Par exemple : les agences d'urbanisme, bureaux d'études urbanisme-environnement, collectivités locales, Parcs Naturel Régionaux, Ademe, Conseil d’Architecture d’urbanisme et d’environnement, associations, conservatoire régional de l’environnement ...

Les enseignements

Contacts

TORRES Ana-cristina

TORRES Ana-cristina

Responsable de formation
ana-cristina.torres@u-pec.fr
MERCIER Stephane

MERCIER Stephane

Responsable de formation
Stephane.Mercier@u-pem.fr
DE OLIVEIRA Magali

DE OLIVEIRA Magali

Secrétaire pédagogique
magali.de-oliveira@u-pec.fr01 71 40 80 35

Stage

Le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle fait le lien avec le monde professionnel…

Sandrine VAZQUEZ, responsable du BAIP est en charge de :

  conseiller et d’accompagner les étudiants de l’école dans leur démarche de recherche de stage de fin d’études et dans leur entrée dans le monde professionnel. Elle s'occupe également de la gestion administrative des conventions de stage.

  administrer le Réseau de l’EUP. Elle recueille et diffuse des offres d’emploi et de stage mises en ligne sur cet outil qui est aussi l’annuaire des anciens de l’Ecole.

  réaliser des enquêtes d’insertion professionnelle régulières qui mettent en évidence l’insertion professionnelle et le parcours professionnel des diplômés.

    Faire un stage en Master 2

    A partir du mois d'avril, les étudiants effectuent tous un stage en organisme, d'un minimum de trois mois.
    En savoir plus sur comment faire un stage à l'EUP

    Sandrine Vazquez

    Responsable du Bureau d'aide à l'insertion professionnelle
    sandrine.vazquez@u-pec.fr01 71 40 80 38

    Témoignage

    Après 3 ans en école d’ingénieur agronome, j’ai décidé de compléter ma formation par une année en Master 2 parcours Environnements urbains à l’EUP afin d'apprendre à articuler mes connaissances en écologie avec la pratique de l'urbanisme.J’appréhendais la courte durée de la formation : 6 mois de cours, le reste de l’année en stage. En réalité, les cours ont été très complets et m’ont apporté des connaissances de bases indispensables à mon poste aujourd’hui : le fonctionnement d’une commune, l’établissement d’un Plan local d’Urbanisme (PLU), la notion de maître d’ouvrage/ maître d’œuvre,… Des acquis qui m’ont permis d’être opérationnel rapidement sur mon poste actuel. De plus, le module atelier est très utile pour se confronter à la réalité du monde professionnel. Il est l’occasion d’échanger avec les élus sur des questions concrètes. Enfin, j’ai eu l’occasion d’effectuer mon stage de fin d’année au sein de Natureparif. J’étais notamment en charge d’établir un guide à destination des collectivités territoriales sur l’application du Schéma régional de cohérence écologique.Aujourd’hui, j’occupe le poste de chargé d’études au sein d’un bureau d’études en urbanisme. Mon rôle est d’accompagner les collectivités territoriales dans l’écriture de leur Schéma de cohérence territoriale (SCOT) ou de leur PLU. Je fais principalement de la planification et du suivi de projets. Il m’arrive également de m’occuper de questions spécifiquement environnementales, comme par exemple produire des études d’impact. Enfin, j’ai monté récemment mon auto-entreprise de conseil en éco-urbanisme.

    Robin Chalot

    Chargé d’études dans un bureau d’études en urbanisme

    Innovations pédagogiques

    Les activités communes

    Chaque année, les étudiants de Master 2 participent à deux semaines d'activités communes, avec pour objectif d’acquérir des compétences professionnelles qui peuvent dépasser le seul champ de l'urbanisme. Jeux de rôle où chacun  devient un acteur de l'aménagement, écriture poétique et descriptive des lieux, visites nocturnes pour appréhender la conception de la lumière, conception d'un guide de balade autour d'une gare du Grand Paris,... : autant d'activités qui permettent aux étudiants d'aborder une transversalité d'approches.

    Les ateliers pédagogiques

    En Master 2, l’atelier consiste à répondre une commande effective passée par un organisme (collectivité territoriale, aménageur, structure d’études, association...). Il donne lieu à un travail d’analyse et de diagnostic puis de recommandation et de préconisation.

    En savoir plus sur les innovations pédagogiques de l'EUP

    Réalisation des étudiants

    EPAMARNE a lancé en octobre 2017, avec les étudiants du Master 2 Environnements Urbains de l’EUP et en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (  ARS), une étude pour consolider la démarche  Urbanisme Favorable à la Santé conduite par l’Organisation mondiale de la Santé (  OMS), pour intégrer ces enjeux bien en amont de la mise en œuvre de ses projets d’aménagement.

    Les étudiants y ont réalisé un diagnostic santé sur la ZAC des Hauts de Nesles à la Cité Descartes autour de trois items : l’organisation spatiale du territoire en constante transformation, la prise en compte des populations vulnérables autour du périmètre de la ZAC et le potentiel de développement local dans un territoire actuellement orienté vers l’extérieur.

      Pour en savoir plus, consulter le site de l'EPAMARNE