En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Partenariats internationaux de l'EUP

LES UNIVERSITÉS PARTENAIRES

ACCORDS BILATÉRAUX
  Brésil
♦ Universidade de Sao Paulo USP, Faculdade de Arquitetura e Urbanismo (FAU)
Universidade Federal Fluminense, Niterói

 Colombie
Universidad Nacional de Colombia, Bogota

Japon
University of Hyogo

  Liban (réservé M1)
Université Saint-Esprit de Kaslik

  Québec :
Université de Montréal, Maîtrise d’urbanisme

 Mexique
Universidad Nacional Autónoma de México
Universidad Autónoma Metropolitana, Mexico

Taïwan
National Cheng Kung University

 

* Sous réserve de compatibilité des dates de semestre

MICEFA (réservé aux M2)

  Etats-Unis :
♦ California State University (CSU)
♦ City University of New York (CUNY)
♦ Florida International University
♦ Louisiana State Universities (CODOFIL)
♦ Rutgers, The State University of New Jersey
♦ State University of New York (SUNY)
♦ University of Illinois at Chicago
♦ University of Mary Washington
♦ University of Maryland, College Park
♦ University of Miami
♦ University of Puerto Rico
♦ University of South Florida
♦ University of Texas at Austin
♦ University of Wisconsin – Milwaukee
Un minimum de 80 points au TOEFL est exigé.

  Canada :
♦ University of Waterloo
♦ York University

 

* Sous réserve de compatibilité des dates de semestre

BCI (réservé aux M2)

  Québec :
Université du Québec à Montréal (UQAM)
♦ Université du Québec à Rimouski
♦ Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
♦ Université Laval

 

* Sous réserve de compatibilité des dates de semestre

CHINE : Centre Franco-Chinois Ville & Territoire

Le Centre Franco-Chinois Ville & Territoire (CFCVT) est né d'un accord entre l'université de Nankin et l'université de Paris-Est Créteil (membre de la COMUE UPE) désignant l'urbanisme et l'aménagement comme un sujet prioritaire de coopération. Officiellement, le centre fut fondé en novembre 2008 lors d'une cérémonie tenue à Nankin.
Son ambition est de devenir un pôle actif de recherche et d'échange, une référence en matière d'urbanisme et d'aménagement croisant les expériences de la Chine, de la France et d'autres partenaires européens.
Le Centre franco-chinois et ses partenaires ont créé une revue en ligne consacrée aux questions urbaines, avec une attention particulière accordée aux politiques publiques, aux modes de vie et aux études de cas.

Présentation

Le Centre franco-chinois Ville & Territoire (CFCVT) est né en 2008 d'un accord entre l'université de Nankin et l'université de Paris-Est Créteil (UPEC) sur une stratégie de coopération dans les domaines de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire. Les deux départements d’urbanisme des universités partenaires possèdent une même culture de l’analyse critique de l’action sur l’espace imprégnée des recherches en sciences sociales. Il n’est pas étonnant de trouver à l’Ecole d’urbanisme de Paris et au département d’urbanisme de l’université de Nankin des enseignants-chercheurs issus d’horizons disciplinaires variés. La fabrique de la ville en France comme en Chine ne peut en effet se comprendre qu’en confrontant les modalités de l’action aux enjeux socioéconomiques et politiques du développement urbain.

Le Centre franco-chinois Ville & Territoire (CFCVT) constitue une plateforme pour des projets visant la recherche et l’action. Depuis plusieurs années, il organise des projets pour mettre sur l’agenda les questions liées à la circulation des pratiques et des savoirs : des séminaires de recherche éclairant des sujets de nature internationale, de l’expertise croisée sur des documents de planification et des projets en France et en Chine, des concours internationaux d’étudiants, etc. Un financement de l’Union Européenne a permis au CVCVT de constituer un réseau européen et chinois d’universitaires et d’urbanistes intéressés par les regards croisées internationaux au-delà de son rattachement institutionnel initial.

Le Centre est codirigé par Jean-François Doulet et Wang Hongyang. Jean-François Doulet est maître de conférences à l’Ecole d’urbanisme de Paris ; membre du comité éditorial de la China City Planning Review, il travaille sur la fabrique de la ville chinoise depuis plus de 20 ans, en particulier à travers le prisme des mobilités urbaines. Wang Hongyang est professeur au département d’urbanisme de l’université de Nankin ; intéressé par la théorie urbanistique, il mène de nombreux projets de territoires en Chine à travers l’agence d’urbanisme de son université.

Les projets

Recherche comparée sur les grandes métropoles

Jean-François Doulet, avec la collaboration de Li Mingye, doctorante au Lab’Urba, a participé en 2014 à une recherche comparée sur la planification et la gouvernance des grandes métropoles pour le compte de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la municipalité de Shanghai. Cette recherche, qui met en comparaison Shanghai avec des études de cas européens, s’inscrit dans les études préalables à la révision du schéma directeur de Shanghai (Shanghai 2040).
Pour en savoir plus, voir les informations dédiés à Shanghai 2040 sur le site de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la municipalité de Shanghai : http://www.supdri.com

Le schéma directeur de Shantou primé par ISOCARP

    Le Centre franco-chinois Ville & Territoire a participé à l’élaboration du schéma directeur de la ville de Shantou. Ce travail, mené sous la direction de Wang Hongyang, et avec la participation de Michel Savy de l’EUP, a obtenu en 2012 le prix d’excellence d’ISOCARP (International Society of City and Regional Planners).
    Pour une présentation plus détaillée du projet, voir le site d’ISOCARP : http://isocarp.org/awards/awards-for-excellence/winners-2012/

    Le projet européen ECURBS (2008-2012)

      Le Centre franco-chinois Ville & Territoire a reçu le soutien de la Commission européenne au titre du 7e programme cadre (PCRD) pour porter le projet ECURBS (Euro-Chinese Urban and Regional bi-continental research Scheme) en associant l’université de Paris Est-Créteil, l'université de Nankin, les universités de Liverpool, Manchester et Utrecht. Ce projet, qui a duré quatre ans (2008-2012), a permis de nombreux mouvements d'enseignants et d'étudiants, pour des séjours d'enseignement ou de recherche. Une réunion de coordination des membres de ce réseau s'est tenue au mois de juillet 2009 à Liverpool, à l'occasion du congrès de l'AESOP (Association of European Schools of Planning) où une session spéciale lui était réservée.
      Les collaborations européennes et chinoises autour du projet ECURBS ont permis de créer des synergies. Des champs de recherche et d'expertise ont été identifiés qui permettront de développer des projets de recherche et de porter des projets d'expertise autour de cas pratiques. Par exemple, les enseignants-chercheurs de Nankin avaient convié les partenaires du projet ECURBS à participer à un projet de planification du territoire, le projet "3+5" impliquant le réseau des villes principales de la région du Hunan et notamment sa capitale Changsha. Après avoir pris connaissance de l'avancement et des propositions provisoires du projet et une visite du terrain de plusieurs jours, en avril 2009, les experts étrangers ont été invités à formuler un avis "de l'extérieur", croisant leur approche avec celle de leurs collègues chinois. La rencontre de juillet 2009 à Liverpool permit de mesurer combien ces apports extérieurs avaient été entendus et pris en compte dans l'avancement du projet de planification.

      Des étudiants de l'EUP ont imaginé l'aménagement de Shanghai en 2040 dans le cadre d'un concours international lancé par la ville en 2014

      Une équipe d'étudiants de l’EUP s’est vue décerner le troisième prix du concours d'idées international lancé par la ville de Shanghai pour imaginer l'aménagement de certains quartiers emblématiques à l'horizon 2040 (voir le règlement du concours ci-dessous). Ce concours s’inscrit dans le travail préliminaire à la révision du schéma directeur de la municipalité de Shanghai à l’horizon 2040. Des étudiants de l'université de Nankin se sont associés au projet dans le cadre des activités du Centre franco-chinois Ville et Territoire. Les visites de terrains se sont déroulées en août 2014 ; les rendus ont été exposés d’octobre à décembre au Centre d'exposition en urbanisme de Shanghai où les visiteurs ont voté pour les meilleurs projets.

      BRÉSIL : Programme Attilio

      Le Programme Attilio*: urbanisme, compétences, territoires, créé en 2009, est un programme Franco-Brésilien qui vise à partager des expériences dans le domaine de la formation en urbanisme et aménagement de villes et territoires, par la création de liens, échanges et production académique, stimulant l'approche de réalités urbaines et urbanistiques différentes selon les établissements et cadres culturels.

      Les Dialogues France-Brésil ​​établis depuis 2011, ont convergé avec le programme Attilio pour devenir la forme principale de rencontres régulières – biannuelles – entre chercheurs français et brésiliens dans le champ de l'urbanisme et de l’aménagement urbain. Sa quatrième session aura lieu à Salvador de Bahia, au Brésil, entre le 27 et le 30 juin 2016.

      En outre, ces rencontres sont aussi l'occasion d’étendre ces Dialogues à d’autres chercheurs francophones et lusophones à l’occasion de réunions de travail entre l'ANPUR et l'APERAU orientées dans le même sens. 

      *Attilio: du nom d’Attilio Corrêa Lima, premier docteur en urbanisme brésilien formé en 1930 à l’IUUP, en France

      Trois mots clefs : « urbanisme », « compétences », « territoires ».

      Urbanisme

      L’urbanisme est un champ professionnel multidisciplinaire qui inclut autant les chercheurs et enseignants académiques que les décideurs politiques et les praticiens de terrain.
      Cette dimension implique de connaître l’organisation générale du champ, les acteurs sociaux, les métiers, les canaux de diffusion des règles, des idées et des innovations, les enjeux pour la construction de la ville ouverte et démocratique, entre autres.  Les situations brésiliennes, déjà si variées, sont posées comme instructives  pour  comprendre et agir dans le contexte français (ou européen), et réciproquement.

      Compétences

      On entend par compétence la capacité de mettre à profit en situation les aptitudes et connaissances. 
      La formation de l’urbaniste est le fil conducteur du programme : sont à explorer les similarités et les différences, le lieu institutionnel occupé par l’urbanisme dans chacun des deux  pays, pour cerner la préoccupation partagée de ce que devrait ou pourrait être la formation de l’urbaniste dans une réalité urbaine en transformation rapide.

      Territoires

      Le champ de l’urbanisme concerne des territoires d’échelles variées : du micro au macro, le coin de rue, le quartier, la bourgade, jusqu’à la grande ville, l’agglomération, la métropole, la conurbation gigantesque.
      Les échelles ont une prégnance variable selon les contextes, ce qui fait qu’ici le problème dominant est de gouvernance, ailleurs de développement  économique, là encore d’habitat, d’espace public, ou d’éducation, de santé, etc.
      De manière générale, l’urbanisme relève de l’action publique de régulation.
      Les compétences en la matière  se  répartissent, et fluctuent, entre les différents niveaux, locaux, régionaux (des états), fédéral - pour le Brésil – et européen - pour la France. 

      CONTACT

      Florine Ballif

      Co-responsable des relations internationales
      florine.ballif@u-pec.fr01 71 40 80 92

      Nacima Baron

      Co-responsable des relations internationales
      nacima.baron@enpc.fr01 81 66 88 66

      Aurélie Messias

      Chargée des projets internationaux
      aurelie.messias@u-pec.fr01 71 40 80 51

      Marine Tritz

      Relais relations internationales
      marine.tritz@univ-eiffel.fr+33 1 71 40 80 34