Aller au contenu principal

M2 Environnements urbains

Master Environnements urbains, livret 2016-2017. © École d'Urbanisme de Paris.

Présentation

Ce parcours propose une formation complète aux métiers de l’urbanisme en mettant l’accent sur les enjeux environnementaux et de durabilité de l’intervention sur l’urbain et les territoires urbanisés.

Les objectifs de la formation se déclinent autour de la construction d’une expertise critique sur les problématiques d’aménagement environnemental, sur leurs saisies liées au fonctionnement des territoires ainsi que leurs fondements théoriques, et leurs traductions législatives, réglementaires et opérationnelles, etc. Il s’agit pour les étudiant.es de connaître les modalités d’intégration de ces problématiques dans les processus de décision en urbanisme et aménagement aux différentes échelles, et de maîtriser autant qu'appliquer les outils de l’aménagement environnemental, notamment au travers de l’atelier.

Compétences visées

Les principales compétences visées par la formation sont :
- Conduire des actions d’urbanisme et d’aménagement intégrant les thématiques de durabilité, écologiques, climatiques, énergétiques,
- Participer à la structuration de débats sur ces questions,
- Être capable d’assumer une interdépendance forte entre la planification, la conception et la gestion et de ces problématiques.

Débouchés professionnels

Les métiers auxquels prépare le parcours Environnements urbains sont les métiers traditionnels de l’aménagement et de l’urbanisme (conception, planification, stratégie, conseil, gestion des services, etc.), mais au sein desquels sont privilégiées les capacités à prendre en compte les exigences environnementales et les approches écosystémiques. Par exemple : les agences d'urbanisme, bureaux d'études urbanisme-environnement, collectivités locales, Parcs Naturel Régionaux, Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), Conseil d’Architecture d’urbanisme et d’environnement, associations, conservatoire régional de l’environnement, etc.

Haut de page

Enseignements

Livret étudiant Environnements urbains

Livret étudiant du Master 2 Environnements urbains

Retrouvez dans ce livret les enseignements du Master 2 parcours Environnements urbains. Session 2021-2022.

Télécharger le livret (pdf)

Admissions : modalités, capacités, tarifs

L'admission en Master 2 est ouverte aux étudiant.es ayant validé 240 ECTS (European Credit Transfer and Accumulation System) dans des filières de formation en urbanisme, architecture, géographie, science politique, sociologie, droit, etc. L’admission se fait après étude du dossier de candidature, une épreuve écrite et un entretien. Les connaissances et compétences attendues à l'entrée de la formation couvrent les fondamentaux de l'urbanisme (approches disciplinaires, méthodologiques, compréhension des enjeux de l'organisation de l'espace urbain).

▪ Modalités d'admission en formation initiale

Prérequis : bac +4, niveau C1 en français.
Modalités : admissibilité sur dossier ; admission après entretien et épreuve écrite.

▪ Modalités d'admission en formation continue

Public concerné : tous publics.
Prérequis : bac +4, niveau C1 en français.
Modalité : admissibilité sur dossier ; admission après entretien et épreuve écrite.
Tarifs de la formation continue : entreprise 13 €/h ; demandeur.euse d’emploi 6 €/h.

▪ Capacités d'accueil

La procédure d’admission en Master 2 est organisée à l’échelle de la Mention Urbanisme et aménagement de l’École d’Urbanisme de Paris. Les étudiant.es doivent formuler deux à trois vœux de parcours dans leur dossier de candidature : l'admission est conditionnée par le nombre de places offertes dans chacun des parcours du M2 et par l’adéquation du dossier de candidatures avec les objectifs et prérequis du parcours.

▪ Tarifs

Les frais d'inscription à l'EUP correspondent aux droits universitaires de l'Université Gustave Eiffel et de l'Université Paris-Est Créteil (UPEC). Ce tarif est fixé chaque année à l'échelle nationale [→ https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2865] : soient 243 euros pour une inscription en Master en 2020-2021, plus 92 euros de CVEC (cotisation vie étudiante et de campus).Les étudiant.es de l'EUP s'acquittent d'une inscription, mais bénéficie de la double affiliation (Université Gustave Eiffel et UPEC).
Pour la formation continue : les droits universitaires sont en sus.

Seules les candidatures effectuées en ligne sur eCandidat ou Campus France (selon le pays de résidence et la nationalité des candidat.es) et respectant le calendrier d’admission seront étudiées. Les candidatures par courrier électronique et les candidatures envoyées en dehors des périodes appropriées ne pourront pas être étudiées.

Nombre de places

Capacité d'accueil en M2 Environnements urbains : 40 places.

Haut de page

Procédures et calendriers d'admission

Pour les étudiant.es et futur.es étudiant.es souhaitant intégrer le Master Urbanisme et Aménagement à l'École d'Urbanisme de Paris, il existe deux procédures d'admission, selon le pays de résidence des candidat.es.
- Via l'application eCandidat (de l'Université Gustave Eiffel),
- Via l'application Campus France (Études en France).
Attention : les dates de dépôt de candidatures ne sont pas les mêmes.

Vous trouverez toutes les informations sur le détail des procédures eCandidat et Campus France (Études en France) sur la page Candidatures internationales, dans la rubrique 'International' du site.

Pour les deux parcours de Master proposés en alternance, le M2 DUI et le M2 HRU : le calendrier d'admission est le même pour la formation initiale ou continue.

École d'Urbanisme de Paris, Master Urbanisme et Aménagement, procédures de candidatures, eCandidat, Campus France, Etudes en France

Procédures de candidature

Procédures de candidature à l'EUP, selon le pays de résidence des candidat.es (hors M2 MOPU, hors M2 HRU, hors DIU Grand Paris, hors DIU D/Praug).

Télécharger la procédure
École d'Urbanisme de Paris, Master Urbanisme et Aménagement, Formation initiale et Alternance, calendrier 2021-2022

Calendrier 2021-2022 des admissions en Master Urbanisme et Aménagement

Conditions particulières pour les admissions 2021-2022 : compte tenu des conditions sanitaires, pour les candidatures en M1 : les épreuves d’admissibilité écrites et orales sont supprimées. Les admissions se feront uniquement sur examen des dossiers de candidature. Le calendrier de la procédure reste inchangé. Pour les candidatures en M2 : les épreuves d’admissibilité sont maintenues et seront organisées selon les conditions sanitaires en vigueur. Le calendrier reste inchangé.

Télécharger le calendrier

Contacts du M2 Environnements urbains

Stages

▪ Le Bureau d’Aide à l’Insertion Professionnelle (BAIP) fait le lien avec le monde professionnel

Placé sous la responsabilité de Sandrine VAZQUEZ (sandrine.vazquez@u-pec.fr), le Bureau d'Aide à l'Insertion Professionnelle (BAIP) de l'EUP conjugue activement trois missions :
Conseiller et accompagner les étudiant.es de l’École dans leurs démarches de recherches de stage de fin d’études, ainsi que pour leur entrée dans le monde professionnel. Le BAIP s'occupe de la gestion administrative des conventions de stage.
Administrer le Réseau EUP, en collectant les offres d’emploi et de stage et en les publiant sur la plateforme. Le Réseau EUP est aussi l’annuaire des ancien.nes de l’École.
Réaliser des enquêtes d’insertion professionnelle régulières, qui permettent de suivre et évaluer l’insertion professionnelle, ainsi que les parcours professionnels des jeunes diplômé.es.

▪ Stage de Master 2

À partir du mois d'avril, les étudiant.es effectuent tous un stage en organisme, d'un minimum de trois mois. En deuxième année de Master, le stage de fin d'études est obligatoire.

Chaque stagiaire a un.e maître.sse de stage dans l'organisme, et un tuteur ou une tutrice, en général au sein de l'équipe pédagogique du parcours d'inscription. Le mémoire "de fin d’études", qui comporte à la fois un compte rendu du stage (rapport détaillé) et l'étude d'une question plus théorique et problématisée, est soutenu devant un jury composé d'enseignant.es, et si possible de professionnel.les, aux mois de septembre (semaine de rentrée) ou octobre.

En savoir plus sur les stages à l'EUP.

▪ Contact du BAIP

Innovations pédagogiques

▪ Les activités communes

Chaque année, les étudiant.es de Master 2 participent à deux semaines d'activités communes, avec pour objectif d'acquérir des compétences professionnelles dépassant le seul champ de l'urbanisme. Jeux de rôle où chacun.e devient un acteur de l'aménagement, écriture poétique et descriptive des lieux, visites nocturnes pour appréhender la conception de la lumière, conception d'un guide de balade autour d'une gare du Grand Paris... : autant d'activités permettant aux étudiant.es d'aborder la transversalité des approches.

École d'Urbanisme de Paris, les innovations pédagogiques

Allier pratique opérationnelle et approche scientifique

Des activités pédagogiques innovantes, axées sur la transdisciplinarité et la mise en situation professionnelle, sont proposées par un corps professoral mixte : enseignant.es-chercheur.euses et praticien.nes.

Les innovations pédagogiques

▪ Les ateliers pédagogiques

En Master 2, l’atelier consiste à répondre à une commande effective, passée par un organisme public, parapublic ou privé (collectivité territoriale, aménageur, structure d’études, association, etc.). Il donne lieu à un travail d’analyse et de diagnostic, puis à un travail de recommandations et préconisations, avant de faire l'objet d'une restitution en présence des commanditaires, notamment.

Master 2, Ateliers pédagogiques, illustration

Les ateliers en Master 2

Une grande partie des synthèses d'atelier est consultable sur le site de l'EUP (promotions 2017-2018 ; 2018-2019 ; 2019-2020).

Consulter les synthèses d'ateliers

Témoignage

Robin CHALOT
[Master Urbanisme et Aménagement
Parcours Environnements urbains]

Chargé d’études
En bureau d’études en urbanisme
2019

"Après trois ans en école d’ingénieur agronome, j’ai décidé de compléter ma formation par une année en Master 2 parcours Environnements urbains à l’EUP afin d'apprendre à articuler mes connaissances en écologie avec la pratique de l'urbanisme. J’appréhendais la courte durée de la formation : six mois de cours, le reste de l’année en stage.

En réalité, les cours ont été très complets et m’ont apporté des connaissances de bases indispensables à mon poste aujourd’hui : le fonctionnement d’une commune, l’établissement d’un Plan local d’Urbanisme (PLU), la notion de maître d’ouvrage/maître d’œuvre, etc. Des acquis qui m’ont permis d’être opérationnel rapidement sur mon poste actuel. De plus, le module atelier est très utile pour se confronter à la réalité du monde professionnel. Il est l’occasion d’échanger avec les élus sur des questions concrètes. Enfin, j’ai eu l’occasion d’effectuer mon stage de fin d’année au sein de NatureParif. J’étais notamment en charge d’établir un guide à destination des collectivités territoriales sur l’application du Schéma régional de cohérence écologique.

Aujourd’hui, j’occupe le poste de chargé d’études au sein d’un bureau d’études en urbanisme. Mon rôle est d’accompagner les collectivités territoriales dans l’écriture de leur Schéma de cohérence territoriale (SCOT) ou de leur PLU. Je fais principalement de la planification et du suivi de projets. Il m’arrive également de m’occuper de questions spécifiquement environnementales, comme par exemple produire des études d’impact. Enfin, j’ai monté récemment mon auto-entreprise de conseil en éco-urbanisme."

Haut de page

Réalisations des étudiant.es

▪ Promotion 2017-2018

EPAMARNE a lancé en octobre 2017, avec les étudiant.es du Master 2 Environnements Urbains de l’EUP et en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) d'Île-de-France, une étude pour consolider la démarche Urbanisme Favorable à la Santé conduite par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour intégrer ces enjeux bien en amont de la mise en œuvre de ses projets d’aménagement.

Les étudiant.es y ont réalisé un diagnostic santé sur la zone d'aménagement concerté (ZAC) Les Hauts de Nesle à Champs-sur-Marne (77) (Cité Descartes) autour de trois items : l’organisation spatiale du territoire en constante transformation, la prise en compte des populations vulnérables autour du périmètre de la ZAC et le potentiel de développement local dans un territoire actuellement orienté vers l’extérieur.

→ Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'Epamarne.

Haut de page