En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

Le Master Urbanisme et Aménagement

Organisation du Master Urbanisme et Aménagement

Candidatures : Vous avez encore jusqu'au 20 août 2021 pour candidater, en 2e session, au Master 2 Urbanisme et Aménagement à l'École d'Urbanisme de Paris.
Cela concerne uniquement les parcours (via eCandidat - Université Gustave Eiffel) :
M2 DETER - Développement et Territoires
M2 Environnements urbains
M2 Urbanisme et Expertise internationale (option European Cities / option Villes des Suds)
M2 Transport et Mobilité
Les informations et procédures sont à retrouver sur les pages des parcours concernés.

Le Master Urbanisme et Aménagement offre une formation complète, appuyée sur une transversalité d’approches disciplinaires complémentaires et sur une expertise des compétences requises, aujourd’hui et dans un horizon de 20 ans, dans les métiers de l’urbanisme, de l’aménagement, de l’accompagnement des dynamiques territoriales.
Cette formation donne aux étudiant.es en formation initiale et continue les moyens de répondre de façon pertinente et novatrice à la mutation des enjeux urbains contemporains et à venir.

La première année (M1) vise à l’acquisition d’un socle commun de savoirs et de savoir-faire propres au champ de l’urbanisme et de l’aménagement à des étudiant.es d’origines disciplinaires et géographiques variées.

Pour la seconde année (M2) l’étudiant.e doit choisir un parcours d’approfondissement parmi les neuf proposés.

 

Schéma des différents parcours du Master Urbanisme et Aménagement

Le Master Urbanisme et Aménagement de l'École d'Urbanisme de Paris se structure en deux ans. La première année (M1) est commune. La seconde année (M2) conjugue transversalités et spécialisations. Avec neuf parcours différenciés.

Visualiser/Télécharger le schéma (pdf)

En 2e année, l'étudiant.e peut choisir entre :
▪ Approfondir les modes de faire l’urbanisme et l’aménagement : en matière de stratégie des territoires, de programmation et de management urbain, de projets pour l’espace public, ou de développement urbain intégré ;
▪ Approfondir une thématique : habitat, environnement ou transport ;
▪ Se spécialiser à l’expertise internationale en Europe (parcours en anglais) ou sur les villes des Suds ou de pays émergents ;
▪ Apprendre l'urbanisme en le pratiquant par l’approche des mutations de la ville et des territoires.

Formation initiale

Formations en apprentissage

Procédure et calendrier d'admission

Pour les étudiant.es et futur.es étudiant.es souhaitant intégrer le Master Urbanisme et Aménagement à l'École d'Urbanisme de Paris, il existe deux procédures d'admission, selon le pays de résidence des candidat.es.
- Via l'application eCandidat (de l'Université Gustave Eiffel),
- Via l'application Campus France (Études en France).
Attention : les dates de dépôt de candidatures ne sont pas les mêmes.

Pour les deux parcours de Master proposés en alternance, le M2 DUI et le M2 HRU : le calendrier d'admission est le même pour la formation initiale ou continue.

Procédures de candidature

Description des procédures d'admission à l'EUP, selon le pays de résidence des candidat.es.

Télécharger la procédure de candidature (pdf)

Calendrier 2021-2022 des admissions en Master Urbanisme et Aménagement

Conditions particulières pour les admissions 2021-2022 : compte tenu des conditions sanitaires, pour les candidatures en M1 : les épreuves d’admissibilité écrites et orales sont supprimées. Les admissions se feront uniquement sur examen des dossiers de candidature. Le calendrier de la procédure reste inchangé. Pour les candidatures en M2 : les épreuves d’admissibilité sont maintenues et seront organisées selon les conditions sanitaires en vigueur. Le calendrier reste inchangé.

Télécharger le calendrier des admissions 2021-2022 (pdf)

Portail eCandidat

Débouchés et Insertion professionnelle

Débouchés professionnels du Master Urbanisme et Aménagement

Le Master forme aux métiers de la maîtrise d’ouvrage urbaine et du pilotage de projets territoriaux et urbains au sein des collectivités et de leurs partenaires publics et privés. La formation vise quatre grandes familles de débouchés.

▪ Études urbaines :

Ces professions renvoient aux compétences d'aide à la décision. Les urbanistes formé.es dans ce champ travaillent pour la plupart : soit dans des organismes privés ou associatifs (bureaux d'études, agences d'urbanisme, chambres de commerce et d'industrie, agences de développement économique, etc.), soit dans des organismes parapublics ou publics (services des collectivités territoriales et de leurs établissements publics, services de l'État comme les services de l'aménagement du territoire, Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, Agence nationale de l'habitat, etc.).

▪ Planification territoriale et urbaine :

Ces professions accompagnent et anticipent les politiques urbaines et leur mise en œuvre dans la durée. Les compétences requises portent sur la capacité à entretenir l'interface entre les décideur.euses politiques (élu.es, représentant.es de l'État) et les équipes d'études, de gestion et de montage de projet.

▪ Démarches de projet urbain :

Ces professions passent par la maîtrise des différentes étapes de définition et de mise en œuvre des projets urbains. Les compétences visées dans ce champ sont liées à la capacité d'élaborer et de faire émerger un projet urbain, de définir ses grands objectifs (programmation), de concevoir son organisation spatiale (composition urbaine) et sociale (prise en compte des usages) à partir de démarches concertées.

▪ Gestion urbaine :

Ces professions procèdent de l'ensemble des activités de gestion et d'organisation de la ville et de ses différentes composantes (logement, notamment social ; réseaux, notamment de transport ; espace public ; environnement ou paysages). Les services des collectivités territoriales et des intercommunalités, les établissements publics, les organismes d'habitat social, les autorités organisatrices de transport et les opérateurs sont les secteurs d'accueil de ces métiers. Les professionnel.les s'insèrent alors au sein des services techniques, d'urbanisme, du foncier et de l'habitat, secrétariat général, etc. des collectivités territoriales.

Ces grands blocs de compétences et savoir-faire ne sont pas réductibles à des secteurs d'intervention (espaces publics, transport, logement) même si ceux-ci peuvent constituer des domaines d'apprentissage complets. De même que l'urbaniste doit faire le lien entre des domaines que l'action publique tend souvent à segmenter, il ou elle fera souvent au cours de sa carrière des allers-retours entre ces différents types d'activités et méthodologies. Dans cette perspective, le champ de l'urbanisme ne peut être découpé de façon trop rigoureuse. Sa compréhension comme champ professionnel et intellectuel intégré est un objectif important de ce Master.

Insertion professionnelle des diplômé.es du Master Urbanisme et Aménagement

Tous les ans, le Bureau d'aide à l'insertion professionnelle (BAIP) de l'EUP conduit des études pour suivre le devenir des étudiant.es diplômé.es de l'École d'Urbanisme de Paris. Ces études permettent de connaître le parcours des diplômé.es, à six mois et 24 mois après la diplomation (taux d'emploi, types de contrats, salaires, secteurs d'emploi, types de structures, niveaux de satisfaction, etc.).
Consulter les études d'insertion professionnelle conduites par le BAIP de l'EUP.

Présentation vidéo du Master

Présentation du Master Urbanisme et Aménagement par Sonia Guelton, coresponsable du Master avec Sandrine Wenglenski.
L'intervention en visioconférence "Pourquoi obtenir un Master Urbanisme et Aménagement ?" a été enregistrée lors de la Journée Portes Ouvertes virtuelles 2021 de l'Université Paris-Est Créteil, le 30 janvier 2021.