En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.

M2 Urbanisme et expertise internationale

Présentation

Au sein de ce parcours, l’offre pédagogique s’articule autour d’un tronc commun de cours et d’activités spécifiques en anglais, mais également de deux options correspondant à deux types d’espaces internationaux, dans lesquels à la fois les problématiques urbaines, les milieux professionnels et les débouchés peuvent se différencier : l'Europe et plus précisément les enjeux et pratiques autour du renouvellement urbain et de l’aménagement des villes, et les villes des Suds / pays émergents.

Chaque option propose des enseignements et une activité d’atelier qui lui sont propres :
▪ Option en français Urbanisme et Villes des Suds. Un stage à l’étranger de quatre à six mois est obligatoire au S4 (deuxième semestre du M2) à partir d’avril, et fait l’objet d’un mémoire présenté en soutenance en septembre.
▪ Option en anglais European Cities (anciennement nommée 'Urban Regeneration and City Planning in Europe'). Au S4, les étudiant.es peuvent choisir entre un semestre dans l'une des quatre universités partenaires (Hambourg, Milan, Ljubljana, Malmö) ou un stage en France ou à l'étranger, qui fait l’objet d’un mémoire présenté en soutenance en septembre.

Ce parcours comprenant une part importante d’enseignements en anglais, il repose sur une étroite collaboration avec des universités étrangères et des structures et agences internationales. Il valorise la mobilité avec une partie de la formation dans des universités étrangères (option European Cities) ou un stage au S4 à l’étranger (option Villes des Suds) et l’accueil d’étudiant.es de pays très divers.

Les enseignements

Modalités d'accès, compétences visées, débouchés professionnels

La procédure d’admission est organisée à l’échelle de la mention Urbanisme et Aménagement de l’École d’Urbanisme de Paris.
Les candidat.es peuvent formuler jusqu’à trois vœux de parcours. Les candidatures sont analysées par un jury composé de membres de l'équipe enseignante.

Les admissions sont conditionnées par le nombre de places ouvertes dans le parcours et par l'adéquation du dossier aux objectifs et prérequis du parcours. Si la discipline de formation du/de la candidate est différente de l'urbanisme, il/elle devra démontrer son intérêt pour les questions d'aménagement urbain.

Les frais d'inscription à l'EUP correspondent aux droits universitaires appliqués par l’UGE et l'UPEC.

Seules les candidatures effectuées en ligne sur eCandidat ou Études en France (selon le pays de résidence des candidat.es, indépendamment de la nationalité) respectant le calendrier d’admission seront étudiées. Les demandes par courrier électronique et les demandes envoyées en dehors des périodes appropriées ne peuvent être acceptées.

Capacité d'accueil

40 places (20 pour l’option "European Cities" et 20 pour l’option "Urbanisme et villes des Suds")

Pré-requis

Prérequis : bac+4
Admissibilité sur dossier, admission après entretien.

L'intégration du M2 Urbanisme et Expertise internationale option "Urbanisme et villes des Suds" requiert un très bon niveau de maîtrise du français pour les étudiant.es étranger.es. Minimum requis au TCF (test de connaissance du français) : C1. Elle requiert également un bon niveau d’anglais : équivalent B2.

L’acceptation dans le M2 Urbanisme et Expertise internationale option "European Cities" requiert un très bon niveau d’anglais. Une certification jointe au dossier est exigée :
▪ TOEFL : score supérieur à 80.
▪ IELTS : score supérieur à 6.5.
▪ Cambridge English Certificate : C1.
▪ Justification d’une année de cours en anglais dans une université anglophone.

Compétences visées

Ce parcours propose d’acquérir des connaissances et une expertise sur les questions urbaines et les pratiques d’aménagement en Europe ou dans les pays du Sud/pays émergents. Il a pour objectif de sensibiliser les étudiant.es aux évolutions et enjeux de la métropolisation et de la globalisation, de les doter de capacités d’analyse et de comparaison des villes mondialisées. Les étudiant.es y acquièrent des compétences et savoir-faire professionnels orientés vers les structures, politiques et projets internationaux. En proposant deux options (villes des Suds et European Cities) avec des cours communs, l’originalité de ce parcours est de croiser les regards et compétences entre ces deux types d’espaces urbains.

L’objectif de ce parcours est triple :
▪ Sensibiliser les étudiant.es aux évolutions et enjeux de la métropolisation et de la globalisation.
▪ Les doter de capacités d’analyse et de comparaison des villes mondialisées.
▪ Leur permettre d’acquérir des compétences et savoir-faire professionnels orientés vers les structures, politiques et projets internationaux. Travailler à l’international requiert des connaissances et compétences particulières. Il s’agit d’un champ professionnel spécifique qui implique de maîtriser un contexte large et complexe d’acteurs produisant, intervenant et finançant la ville.

Débouchés professionnels

Ce parcours vise à former aux métiers de l’aménagement et de l’urbanisme en mettant l’accent sur le croisement des regards et des compétences sur les villes tant dans les pays développés, en transition, émergents, qu’en développement.

Ce parcours offre une formation en urbanisme à l’international : il vise à former des professionnels et professionnelles se destinant à travailler à l’étranger ou dans des institutions et structures internationales, ou encore en France dans des agences ou services de collectivités locales travaillant sur des projets financés par l’Europe ou des organisations de solidarité internationale.

Cette formation recouvre les différentes strates de compétences en urbanisme (stratégie, planification, projet, programmation, gestion). Les débouchés professionnels couvrent une large palette de métiers et compétences : AMO (assistance à maîtrise d'ouvrage), maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage, médiation, projets intégrés, etc. Des débouchés spécifiques ressortent à l’international (au Sud et au Nord) :
▪ Au Sud : bureaux d’études français et du Sud, collectivités locales (coopération décentralisée en France ; services d’urbanisme au Sud), agences internationales (UN- Habitat), banques de développement, entreprises de services urbains, sociétés immobilières et de transport, organisations de solidarité internationale.
▪ En Europe : bureaux d’études internationaux, Commission Européenne, agences européennes, assistance aux collectivités locales dans le montage de projets européens. Les compétences acquises en anglais ouvrent également des perspectives de travail dans une grande partie de l’Union Européenne, y compris dans des organismes de recherche (en Europe de l’Est par exemple) et dans des pays émergents.

 

Cheikh Sadibou Sidibé, diplômé de l'IFU en 1990,  et aujourd'hui urbaniste chez DUA à Dakar, nous parle de son expérience à l'EUP.

Procédure et calendrier d'admission

Il existe deux procédures de candidatures à l'EUP, selon le pays de résidence des candidat.es :

Procédures de candidature

Description des procédures d'admission à l'EUP, selon le pays de résidence des candidat.es.

Télécharger la procédure de candidature (pdf)

Calendrier 2021-2022 des admissions en Master Urbanisme et Aménagement

Conditions particulières pour les admissions 2021-2022 : compte tenu des conditions sanitaires, pour les candidatures en M1 : les épreuves d’admissibilité écrites et orales sont supprimées. Les admissions se feront uniquement sur examen des dossiers de candidature. Le calendrier de la procédure reste inchangé. Pour les candidatures en M2 : les épreuves d’admissibilité sont maintenues et seront organisées selon les conditions sanitaires en vigueur. Le calendrier reste inchangé.

Télécharger le calendrier des admissions 2021-2022 (pdf)

Portail eCandidat

Contacts

JAGLIN Sylvy

JAGLIN Sylvy

Responsable de formation
Sylvy.Jaglin@u-pem.fr
ARTIOLI Francesca

ARTIOLI Francesca

Responsable de formation
francesca.artioli@u-pec.fr
TRITZ Marine

TRITZ Marine

Secrétaire pédagogique
marine.tritz@univ-eiffel.fr01 71 40 80 34

Stage

À partir du mois d'avril, les étudiants effectuent un stage en organisme, d'un minimum de trois mois. Le Bureau d’aide à l’insertion professionnelle met à disposition des offres de stage auxquels les étudiants candidatent, principalement entre décembre et mars.

Chaque stagiaire a un maître de stage dans l'organisme, et un tuteur en général au sein de l'équipe pédagogique du parcours d'inscription. Le mémoire « de fin d’études » qui comporte à la fois un compte rendu du stage (rapport détaillé) et l'étude d'une question plus théorique et problématisée est soutenu devant un jury composé d'enseignants et si possible de professionnels au mois de septembre (semaine de rentrée) ou octobre 2019.

En savoir plus sur les stages

Sandrine Vazquez

Responsable du Bureau d'aide à l'insertion professionnelle
sandrine.vazquez@u-pec.fr01 71 40 80 38

Innovations pédagogiques

Les activités communes

Chaque année, les étudiants de Master 2 participent à deux semaines d'activités communes, avec pour objectif d’acquérir des compétences professionnelles qui peuvent dépasser le seul champ de l'urbanisme. Jeux de rôle où chacun  devient un acteur de l'aménagement, écriture poétique et descriptive des lieux, visites nocturnes pour appréhender la conception de la lumière, conception d'un guide de balade autour d'une gare du Grand Paris,... : autant d'activités qui permettent aux étudiants d'aborder une transversalité d'approches.

Les ateliers pédagogiques

En Master 2, l’atelier consiste à répondre une commande effective passée par un organisme (collectivité territoriale, aménageur, structure d’études, association...). Il donne lieu à un travail d’analyse et de diagnostic puis de recommandation et de préconisation.

En savoir plus sur les innovations pédagogiques de l'EUP

Réalisations des étudiant.es

▪ Promotion 2020-2021 ('Urbanisme et villes des Suds') — Rabat

Séminaire conjoint "Intermodalité, espaces publics et fonctions urbaines aux abords des pôles d'échanges de Rabat"

Un partenariat entre l'École d'Urbanisme de Paris (EUP) et l'Institut National d'Aménagement et d'Urbanisme (INAU) de Rabat, au Maroc.

Dans le prolongement du séminaire la "Fabrique des réseaux et dynamiques circulatoires" (mars 2020, cf. plus bas), le partenariat EUP - INAU s'est poursuivi en 2020-2021 avec le workshop "Intermodalité, espaces publics et fonctions urbaines aux abords des pôles d'échanges de Rabat".
Les limitations de sorties de territoire consécutives à la pandémie de Covid-19 n'ont pas permis aux étudiant.es du parcours M2 Urbanisme et Expertise internationale - option Urbanisme et villes des Suds de se rendre au Maroc. Mais le séminaire a eu lieu, du 1er au 3 mars 2021, en format hybride. Avec comme thème de recherche, cette année encore : "Intégration des enjeux de mobilité dans la conception urbaine des pôles d’échange : cas de Rabat (Maroc)".
Les 19 étudiant.es marocain.es et les 15 étudiant.es français.es se sont ainsi rapproché.es (via internet) pour former six groupes de sept personnes environ. Les étudiant.es de l'INAU ont pu se rendre sur les terrains (quartiers des gares - Rabat Ville, Rabat Agdal) pour effectuer des recherches et collecter/produire des données in situ (quantitatives et qualitatives). Données (vidéos, photos, relevés, etc.) qu'ils et elles ont pu transmettre à leurs homologues de l'EUP. Lesquel.les ont également pu constituer/collecter des données représentationnelles à partir des ressources que sont les réseaux sociaux, la presse en ligne, les sites institutionnels, etc.
Co-organisé par Nacima Baron (EUP) et Mohamed Hanzaz (INAU), le workshop a également mobilisé les intervenant.es Mustapha Chouaf (INAU), Rym Marzak (INAU), Sanaa Nakhli (INAU) et Benjamin Pradel (consultant en sociologie et urbanisme).
Les six études menées ont fait l'objet d'une restitution hybride le 18 mars 2021.

Plus d'informations sur le site de l'INAU :https://inau.ac.ma/workshop-intermodalite-espaces-publics-et-fonctions-urbaines-aux-abords-des-poles-dechanges-de-rabat/ [Archive]

▪ Promotion 2019-2020 ('European Cities') — Borderline City

Courant 2019-2020, les étudiant.es du parcours Urbanisme et Expertise internationale – option European Cities ont participé au projet européen Borderline City. En avril 2021, une synthèse du projet a été publiée et disponible en libre accès (édition bilingue allemand / anglais).

 

Basé à la Technische Universität Berlin (TU Berlin), Borderline City étudie notamment les délimitations intra-européennes. Si les anciennes frontières nationales s’estompent, d'autres délimitations se forment, à l’instar des gated communities [résidences fermées] au sein des zones urbaines.

Réunissant 19 universités, de Madrid à Bucarest, en passant par Stockholm et Vienne, en 2019-2020 quelques 380 étudiant.es (et futur.es urbanistes) européen.nes ont ainsi travaillé ensemble. Pendant le premier semestre, ils et elles ont mené un travail en rapport avec le projet au sein de leurs universités respectives. La seconde phase [Summer school - école d'été] a consisté en la réunion des participant.es au cours d'une semaine d'échanges. Face à l'irruption de la pandémie de covid-19 et la fermeture des frontières en mars 2020, la Summer School a dû s'est adaptée. Prévue pour avoir lieu à la TU Berlin, elle s’est transformée semaine de workshops en ligne, du 11 au 18 mai 2020. Durant ces sept jours, huit équipes — réunissant une université allemande et une université européenne chacune — ont développé et partagé leurs recherches.

De cette expérience est née une publication : Shifting Borders in the Wake of the COVID-19 Pandemic in European Cities and Regions. Avec une quarantaine d'études sur les villes contemporaines européennes, articulées selon cinq grands axes. Dont la problématique : 'Garantir un accès inclusif et développer des processus favorisant les communautés collaboratives peut aider à dépasser les disparités spatiales et sociales.' C'est dans cette partie que s'inscrit le travail des étudiant.es de l'option European Cities : le projet "Minorities and Urban Regeneration". 

"Minorities and Urban Regeneration"

"It is important to remember that the city represents the product of social processes. All borders shift as time passes, and all borders imply not only a physical separation, but also a social one. One of the metropolitan challenges of the late XX and the XXI century is an increasing social polarization due to the neoliberal globalization of the economy. As a response, several Western European countries have introduced an integrated area-based urban regeneration approach, focusing on disadvantaged neighborhoods. (...)" — "Minorities and Urban Regeneration", in Shifting Borders in the Wake of the COVID-19 Pandemic in European Cities and Regions, p.98.

Télécharger (pdf)

Sources et liens :
▪ Site internet de Borderline City : https://borderlinecity.com/en/homepage/
Publication (allemand/anglais) : Felix Bentlin, Jürgen Höfler, Angela Million (dir.), Shifting Borders in the Wake of the COVID-19 Pandemic in European Cities and Regions, Berlin, TU Berlin Universitätsverlag, avril 2021. https://depositonce.tu-berlin.de/handle/11303/12542

▪ Promotion 2019-2020 ('Urbanisme et villes des Suds') — Rabat

Séminaire conjoint "Fabrique des réseaux et dynamiques circulatoires"

Un partenariat entre l'École d'Urbanisme de Paris (EUP) et l'Institut National d'Aménagement et d'Urbanisme (INAU) de Rabat, au Maroc. Le séminaire mobilise également la Fédération de Recherche 'Collège international des sciences des territoires' (CIST) et le Centre Jacques-Berque (CJB).

Projet au long court, le séminaire la "Fabrique des réseaux et dynamiques circulatoires" a d'abord eu pour préambule un cycle de conférences courant 2015-2016. Sa première édition a eu lieu en 2018-2019, pour se formaliser davantage encore à l'occasion de la deuxième édition, en 2019-2020. Pour cette deuxième édition, les étudiant.es du parcours M2 Urbanisme et Expertise internationale - option Urbanisme et villes des Suds se sont rendu.es à Rabat, afin d'approfondir leurs travaux avec leurs homologues de l'INAU. Le séminaire s'est déroulé du 2 au 5 mars 2020.
Co-organisé par Nacima Baron (EUP) et Mohamed Hanzaz (INAU), ce séminaire permet de faire coopérer deux des plus grandes écoles d'urbanisme du bassin méditerranéen. Il se concentre sur la thématique des transports et des mobilités dans le cadre du développement multipolaire de la métropole capitale qu'est Rabat. Méthodologiquement, il s'appuie sur l'alternance de visites de terrain, de conférences animées par des universitaires et professionnel.les, et de productions de travaux écrits et oraux, par petits groupes de quatre à cinq étudiant.es.
L'une des valeurs les plus précieuses de ce dispositif est la collaboration amicale et l'échange d'informations urbaines, de méthodes et de connaissances entre les étudiant.es marocain.es et français.es.

▪ Promotion 2018-2019 ('Urbanisme et villes des Suds') — Chekepatty

Pistes d’intégration urbaine, sociale et environnementale du quartier de Chekepatty (Saint-Laurent du Maroni, Guyane)

Dans le cadre de leur atelier professionnel, les étudiant.es du Master 2 Aménagement et Urbanisme, parcours Urbanisme et Expertise internationale – option Urbanisme et villes des Suds, ont réalisé une vidéo décrivant les actions qu'ils ont proposées pour l’intégration urbaine, sociale et environnementale du quartier d’habitat spontané de Chekepatty à Saint-Laurent du Maroni.

Dossier des propositions :